Attirer les vibrations d’amour

Son_of_the_Sheik-Rudolph_Valentino&Vilma_Banky-1926Pendant plusieurs mois, j’ai fait du bénévolat sur un forum spécialisé dans les Tarots. Comme vous pouvez vous en douter, bon nombre des questions relevaient du domaine amoureux. Il y avait des questions simples sur le devenir d’une relation – allons-nous vivre une histoire, va t’il revenir, va t’il m’épouser?– et d’autres, bien plus préoccupantes où la consultante expliquait qu’elle était désespérément seule depuis des lustres et qu’elle ne voyait toujours rien venir en dépit des assertions de « voyants » précédemment consultés…

« Vais-je faire une rencontre? »  » La rencontre? »

Certaines personnes étaient sur le forum depuis des mois, des années pour les plus accros d’entre elles, engluées dans un immobilisme affectif dont elles souffraient. Et quand elles demandaient un tirage – généralement le classique tirage en croix -, force était de constater qu’il ne donnait rien. Ou plutôt si, il faisait ressortir de manière implacable leurs dysfonctionnements internes qui bloquaient ainsi la Loi d’Attraction.

Deux dysfonctionnements ressortaient plus particulièrement:

  1. un fort DÉSAMOUR d’elles-mêmes
  2. une importante charge négative dans la relation de leur parcours de vie: le MANQUE était vécu, exprimé et revendiqué haut et fort, avec son cortèges de maux adéquats.

J’avoue avoir jeté l’éponge assez vite car, pour des raisons variées, il m’était impossible de leur venir en aide. Toutefois, la récurrence des dysfonctionnements précités m’a incitée à analyser mon propre parcours affectif. Et là, je me suis aperçue que les rencontres déterminantes avaient eu lieu dans des moments où j’étais en grande harmonie intérieure, en paix et osmose totale avec moi-même, comblée car en auto-suffisance affective.

Donc:

  • je m’aimais
  • je ne ressentais aucun vide ou manque à combler

Ces deux paramètres ont généré des rencontres très rapides qui ont évolué positivement en un laps de temps fort court…Sans calcul ni aucune sorte de ruse stratégique.

Avec le recul, il m’apparaît clairement que mon état d’esprit apaisé et confiant s’est avéré un véritable aimant propice à attirer ceux qui voulaient donner et recevoir de l’amour.

Là, il s’agissait d’un heureux concours de circonstances – qui s’est tout de même répété fort opportunément – mais il est tout à fait possible de travailler à acquérir cette autonomie affective, cette légèreté intérieure qui ouvre le champ libre aux belles rencontres…et qui permet d’être heureux, seul ou accompagné!

Vous avez sûrement dans votre entourage familial, professionnel ou amical une personne qui cherche « le grand amour » depuis des lustres. Observons son comportement:

  • elle se plaint sans cesse et utilise des expressions telles que « je n’ai jamais de chance« 
  • elle n’a de cesse que de « rencontrer quelqu’un » et est littéralement à l’affût, comme un chasseur en embuscade
  • si rencontre il y a, elle échafaude illico des scénarios à long terme, décortique la moindre inflexion de voix du malheureux impétrant et met d’emblée une telle pression que le galant se sauve en courant, non sans avoir fait une petite incursion par son lit si c’est un goujat

À présent, analysons les vibrations émises par cette personne:

  • vibrations d’échec: sa vie sentimentale, dit-elle, est et a toujours été un fiasco
  • vibrations de manque: le vide affectif est ressenti et exprimé par elle avec force, à travers ses propos et son attitude

Enfin, interrogeons-nous sur les conséquences d’une telle posture:

  • compassion puis exaspération et enfin rejet de la part de l’entourage
  • prise de distance rapide de la personne éventuellement rencontrée
  • succession d’évènements négatifs dans sa vie affective, signe que l’Univers a bien compris le mot « manque »

Le fait générateur de cette situation en spirale est l’absence d’autonomie affective. Cette personne n’est pas en mesure de combler elle-même le besoin d’amour inhérent à tout individu et confie ce soin à l’Autre. Or celui-ci n’est pas forcément en mesure d’y répondre.

Parmi les conseils fréquemment donnés, on retrouve celui de « prendre du recul », « lâcher prise », être plus « cool » et j’en passe… Or, force est de constater qu’ils sont difficiles à appliquer et ce d’autant plus si on ne s’aime pas assez pour être en auto-suffisance affective.

Quelles que soient les raisons du désamour personnel, il est indispensable de restaurer la prise de conscience de SOI pour comprendre que nous sommes nos propres « groupes électrogènes » d’amour. Se sentir naturellement comblé affectivement permet d’évoluer de manière simple et harmonieuse parmi ses semblables et favorise la Loi d’Attraction.

On fait comment, me direz-vous?

Il y a deux étapes:

  • l’une consiste à identifier la cause du manque d’amour
  • l’autre permet de se réconcilier avec soi-même pour apprécier le bonheur d’être SOI, ici et maintenant.

Il existe plusieurs méthodes d’introspection pour identifier l’origine du manque d’amour, que ce soit par le biais de l’expression écrite ou du Tarot psychologique. Pour ma part, j’aime mélanger un peu de tout et ajuster en fonction de la personnalité du consultant.

En revanche, apprécier le bonheur d’être SOI passe par une seule route: celle de la paix intérieure qui pacifie et tient les émotions à distance. C’est un chemin long qui demande persévérance mais ça en vaut la peine car à la clé, il y a l’incroyable liberté de ne dépendre de personne. J’aime appeler ça le « Yoga mental »car il faut un entraînement quotidien.

Le B A BA de tout cela est le travail sur le MOMENT PRÉSENT, l’ICI ET MAINTENANT. Apprécier chaque instant pour ce qu’il est et réaliser que si on est heureux en ce moment, hé bien c’est à nous qu’on le doit et personne d’autre. Prendre chaque tâche comme un hommage que l’on se rend. Refuser de s’identifier à son mental et à ses schémas erronés qui donnent une vision fausse et déformée de  la vie… Se concentrer sur ce qui nous entoure, même infime et modeste. Ça a l’air simple, ça l’est. Il faut juste de la patience et de la persévérance.

ÊTRE SOI permet de ne rien attendre du futur et de ne pas ressasser le passé. On est en paix. Et les vibrations d’amour peuvent se développer sans être entravées par celles du manque, de la frustration, de l’attente exacerbée…

Personnellement, j’en ai retiré un grand soulagement: plus légère dans ma relation avec mon entourage, moins de suppositions plus ou moins fondées pour l’avenir, moins de stress…Quoi qu’il advienne, je suis avec MOI, dotée d’une paix intérieure qui aide à passer les moments pénibles, pourvue d’une capacité de détachement qui sert de bouclier contre les fâcheux… J’ai encore du chemin à parcourir mais le premier gué est franchi. Alors, à vous!

 

 

Publicités