Le Paulina Tarot

paulina-tarot-couvertureÇa fait un petit moment que je n’avais pas présenté de Tarots. C’est chose faite, d’autant plus que je mourais d’envie de vous parler de celui-ci pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur.

Vous connaissez Paulina Cassidy? C’est une artiste américaine qui a longtemps vécu près de la Nouvelle-Orléans. Dans le petit livret qui accompagne son jeu, elle explique qu’elle a toujours voulu créer un oracle et pour ce faire, elle s’est immergée dans l’univers du Tarot pendant un an et demi. Mais surtout, elle a travaillé la symbolique et laissé les images venir à elle, probablement grâce à la méditation. Toujours est-il qu’elle a produit un jeu très riche, à la fois esthétique et puissant grâce à la multiplicité de détails, également original car, quand on y regarde bien, on y trouve plein de petits personnages secondaires qui « souhaitaient visiblement faire partie du Tarot de Paulina« …

  • Description du jeu

Les cartes sont de dimension classique – celles d’un Tarot de Marseille lambda – , elles sont mates, le carton est d’excellente qualité et de bonne tenue. La boîte d’emballage est également solide et soignée. Un bon point quand on voit la piètre qualité de nombreux jeux.

C’est un Tarot de type Rider-Waite.

Technique picturale utilisée: aquarelle et feutre fin, il me semble. En tout cas, chaque lame est un véritable tableau et aussi une ode à la nature. Faune, flore et petit peuple cohabitent gaiement…

paulina-roue-d-ela-fortuneUn bon exemple avec cette très belle Roue de la Fortune: si la symbolique traditionnelle est parfaitement respectée – à l’instar de trop nombreux artistes qui prennent des libertés et vident ainsi le Tarot de sa substance – on se régale en découvrant les mille et uns petits détails qui enrichissent la lame. Au lieu du Singe habituellement représenté en haut de la Roue, on trouve une Ondine, symbole d’une séduction à laquelle on s’abandonne sans contrôle… La Roue accueille les douze signes du Zodiaque et toute la moitié inférieure de la carte est remplie de petits personnages, elfes ou papillons musiciens. Notez la présence de serpents entrelacés dans l’axe de la Roue: un animal énigmatique, secret, dont on ne peut prévoir les décisions, soudaines comme ses métamorphoses…tout comme la Roue, imprévisible et rapide!

paulina-le-jugementAutre lame particulièrement inspirée, celle du Jugement. La représentation traditionnelle met en scène un Ange soufflant dans une trompette afin de réveiller les morts qui ressuscitent et sortent alors de leurs tombes. Paulina Cassidy a choisi un autre vecteur pour exprimer toute l’énergie du renouveau porté par l’arcane. Un paysage hivernal, aux arbres gelés et dénudés, qui ne remplissent donc plus leurs fonctions vitales. Et au milieu de cette nature endormie et stérile, une magnifique pousse verte, remplie de sève et bien feuillue, pousse énergiquement vers le ciel un Lutin endormi. Une vraie réussite, inspirée des forces vives de la nature… Cette représentation du Jugement me fait penser à la période du Printemps/Fin d’Hiver et pourrait servir à dater…

paulina-hierophantTout aussi réussie, la lame du Hierophant. Nous sommes en mode Rider Waite, donc pas de Pape mais la symbolique reste la même: protection guidance, père, parents, sagesse, formation, instruction,spiritualité etc… Admirez l’Arbre, ce vieux sage qui accueille et protège le petit peuple venu se réfugier au pied de ses racines. Le Livre ouvert indique que l’apprentissage est la source de tout savoir, celui-ci se concrétisant par le cinquième oeil qui jaillit du faîtage. Paulina Cassidy fait un merveilleux usage des forces de la Nature, je trouve.

paulina-forceLa vision de la Force proposée par Paulina Cassidy est très différente de celle du Tarot traditionnel, sans toute fois y déroger: au lieu d’un femme vigoureuse qui maîtrise solidement la bête sauvage et lui bloquant les mâchoires, on trouve ici une Fée qui amadoue le Lion ailé, allant jusqu’à lui fourrer sa main dans la gueule. Plusieurs détails qui ont leur importance sont à souligner: le collier de fleurs qui enchaîne néanmoins solidement la Bête à la Belle, l’Aigle qui sert de couvre-chef – on est quand même dans la Force – avec le Huit, symbole de l’équilibre cosmique, le Coeur tatoué sur le flanc du Lion, signe qu’on est présence d’une énergie « main de fer dans gant de velours« , ce qui permet de nuancer une interprétation lors d’un tirage car avec cette Force, il est aussi question d’habileté et d’éviter les attaques frontales.

paulina-bateleurJe ne résiste pas au plaisir de vous montrer l’une des représentations les plus originales du Bateleur. À première vue, on est bien loin de la tradition, mais en fait, non. Tout d’abord, les caractéristiques habituelles de la lame se retrouvent aisément: Coupe, Deniers, Couteau, Baguette (tiens, où sont les dés?) Le Huit qui coiffe la tête du Bateleur est ici posé sur les oreilles d’une chouette , elle -même perchée sur la chevelure du personnage. Une foultitude de petits personnages et de détails abondent: les oiseaux messagers, l’arbre en fleurs, les papillons…On est dans une énergie de mouvement, d’entreprendre, de recherche de croissance. Les serpents qui ornent la coiffure rappellent que l’intelligence du Bateleur n’est pas exempte de ruse, les yeux fermés indiquent qu’il peut être insouciant, se fiant à sa Baguette magique…

On termine avec quelques lames mineures:

paulina-reine-de-coupesLa Reine de Coupe

paulina-10-de-batonLe 10 de Bâton

paulina-10-depeesLe 10 d’Épée

En résumé, ce jeu est vraiment l’un de mes favoris. J’aime son inspiration écolo, la finesse des dessins, la variété des symboles et des détails.

Est-ce un jeu pour débutant? Non. Il faut bien maîtriser les lames pour le manipuler, ce jeu a une énergie toute particulière.

Où peut-on le trouver? Très facilement sur Amazon ou chez votre libraire ésotérique préféré.

 

Publicités

Le Silver Witchcraft Tarot

Souvent, on me demande quel jeu choisir…

Il en existe une variété innombrable et c’est un véritable casse-tête (délicieux, j’avoue) que de s’y retrouver.

En outre, un jeu peut plaire (si tant est que l’on puisse le détailler, les vendeurs sont avares en visuels) mais s’avérer finalement incompatible avec l’acquéreur. Question de caractère…

Cette rubrique a donc pour objet de vous présenter quelques jeux mais à travers mon optique très personnelle…et mon analyse n’engage que moi. Mais ça facilite une première sélection.

J’ai donc choisi d’inaugurer « Mes jeux préférés » (ils ne le sont pas tous pour diverses raisons) avec le Silver Witchcraft Tarot de Barbara Moore et Franco Rivolli, édité par l’Italien Lo Scarabéo.

Silver Witchcraft Tarot

Silver Witchcraft Tarot

Ce jeu est un Tarot d’inspiration Rider-Waite, c’est à dire qu’il diffère quelque peu du Marseille traditionnel, d’une part avec une symbolique d’inspiration moins judéo-chrétienne, d’autre part avec des numéros différents pour deux des lames majeures. C’est ainsi que dans la philosophie Rider-Waite, la Force porte le numéro VIII au lieu du XI habituellement dévolu. La Justice, lame VIII dans le Marseille endosse le dossard XI de la Force. L’intitulé de certaines lames est également différent: on ne parle pas de Bateleur mais de « Magicien », la Papesse devient « La Grande Prêtresse », la Maison-Dieu, la Tour.

Enfin, les Tarots d’inspiration Rider-Waite offrent des lames mineures « illustrées » ce qui n’est pas le cas pour le Marseille traditionnel qui préfère une symbolique beaucoup plus épurée, voire carrément dépouillée… Chacun ayant ses partisans.

Le Silver Witchcraft Tarot est d’un abord très attrayant, comme tous les Tarots de Lo Scarabéo. La boîte d’emballage est bien rigide, celui des cartes est d’une belle épaisseur, avec un toucher satiné et un léger glaçage qui confère une belle brillance aux lames. Cerise sur le gâteau, leur tranche est argentée et quand on tient le paquet complet en main, c’est vraiment ravissant. Les lames sont rectangulaires, d’un format aisé à manipuler, même pour des petites mains comme les miennes.

Le graphisme, Planche1 Silver Tarotdû à l’artiste italien Franco Rivolli, mérite également des louanges. L’artiste a puisé son inspiration dans la nature et les arbres sont omniprésents.

Sa palette de couleurs est riche, son trait est précis et il se dégage de ce jeu une ambiance colorée qui rappelle un brin celle des albums de contes.

Là où, en revanche, je suis moins emballée, c’est dans le traitement accordé à la symbolique du Tarot. Que chacun ait sa vision, sa perception, c’est bien normal. Mais réduire certaines lames particulièrement riches de sens à leur plus simple expression, voire pour certaines carrément « inexpression » est quand même gonflé. La symbolique est l’essence même du Tarot et si il est tout à fait loisible de la présenter sous un angle ou un autre, il n’est pas normal de l’occulter car le jeu perd ainsi beaucoup de sa force. En gros, certaines lames sont fort bien traitées, d’autres de manière…disons …désinvolte.

En voici quelques exemples:

 

 

  • Le Mât

    Le Mât - Silver Witchcraft Tarot

    Le Mât – Silver Witchcraft Tarot

Ici, la symbolique de la lame est vraiment bien rendue. En tarologie, le Mât représente la fin d’un cycle. Poussé par une énergie qui l’incite à aller voir ailleurs, le Mât part, le nez au vent, muni d’une simple besace où il transporte le strict nécessaire. Sa route est hors des sentiers battus, certains le diront « illuminé, excentrique, original« , d’autres le verront « visionnaire, aventureux, peu conventionnel« . Le Mât du Silver Witchcraft Tarot illustre parfaitement ces principes. En premier plan, on remarque le large sillon creusé par l’énergie du Mât à travers le champ de blé. On note que celui-ci est en herbe, encore vert, pas prêt pour la récolte qu’on espère prometteuse. Le Mât est réduit à une simple silhouette car il déjà parcouru un bon bout de chemin, il se repose auprès d’un arbre alors qu’une éclipse solaire se prépare: le passage de l’ombre à la lumière fait vraiment le pendant au voyage du Mât vers d’autres horizons.

  • La Lune

    La Lune - Silver Witchcraft Tarot

    La Lune – Silver Witchcraft Tarot

Si le Mât est une réussite, je suis en revanche beaucoup moins élogieuse sur le traitement de la lame XVIII, autrement dit la Lune. Toute la symbolique riche et pleine de sens a été passée sous silence. Avec la Lune, on est normalement dans le passé, le secret, l’intuition, la créativité, la mutation, le passage d’un lieu à un autre, le mystère, la fécondité. C’est le principe féminin par excellence. Avec le Silver Witchcraft Tarot, rien de tout cela. On est d’avantage dans le personnage de Norma entonnant son grand air de Casta Diva. La Lune est ici réduite à la féminité, l’imaginaire, voire une pointe de créativité et encore… C’est le parti pris des créateurs de ce jeu, je ne le partage pas, le Tarot étant vidé de son sens.

  • La Tour

    La Tour - Silver Witchcraft Tarot

    La Tour – Silver Witchcraft Tarot

J’avoue que là, c’est le pompon. Voici une des lames les plus explosives du Tarot en version trrrèèès édulcorées. La Tour ou Maison-Dieu est un vrai concentré d’énergie, positive ou négative, qui  prend par surprise. « Le Ciel nous tombe sur la tête! » diraient les Gaulois. Et là, on se retrouve avec un maigre éclair qui ne fait même pas peur, chassant un des oiseaux du nid tandis que l’autre reste vaillamment sur sa couvée. Mais où est passée la puissance de la Tour???

Bon ne vous y trompez pas, malgré ses défauts et lacunes, ce jeu reste fort plaisant à manipuler et je ne me priverai pas du plaisir de m’en servir.

Alors, à qui s’adresse t’il?

  • aux collectionneurs, ceux qui aiment les beaux objets. C’est est un.
  • aux personnes maîtrisant déjà bien la symbolique du Tarot
  • à ceux qui souhaitent axer les tirages sur le développement personnel. Je trouve qu’il s’y prêt assez bien.

Il n’est pas à conseiller aux débutants car il fausserait l’apprentissage. Il existe d’autres jeux tout aussi jolis et bien plus respectueux de l’univers du Tarot.

Vous le trouvez comment?