Soyez…la Vache qui regarde passer le train!

P1000457

Ok, le titre de ce billet est un rien fantasque, je le concède. Et pourtant, vous verrez qu’il prend tout son sens.

En fait, j’aurais pu l’intituler « Du détachement de toutes choses ». Ça sonnait bien, zen et boudhiste à souhait (encore que ce ne soit pas la même philosophie mais passons…) mais je trouvais que la Vache était plus symbolique, plus « parlante ». En effet, le concept du « détachement » n’est pas toujours facile à ingérer et notre amie la Vache l’explique bien mieux que votre servante.

Qui n’a jamais vu une Vache ruminer dans son pré en observant placidement, paisiblement passer trains et voitures?

Vous noterez que bien souvent, le pré est fort près du flux de circulation ou de la voie ferrée. Seule une barrière de bois ou barbelés, ou bien une petite haie vive sépare la Vache immobile du déroulement animé auquel elle prête attention mais sans chercher à intervenir. Regardez la, elle semble quiète et sereine, au calme dans l’espace clos de son pré.

Toutefois, si quelque chose attire son attention au point qu’elle estime nécessaire d’intervenir, vous la verrez se lever et partir dans un galop on ne peut plus dynamique. J’en sais quelque chose pour avoir eu un troupeau à mes trousses avec ma brave jument…

Tout ça pour vous dire que l’attitude de la Vache est pleine de sagesse et que nous ferions bien de nous en inspirer pour notre quotidien, notamment nous dissocier de notre mental et lâcher prise sur le cours de notre vie, surtout quand on trouve que ça coince.

Imaginez vous comme la débonnaire rouquine Normande de la photo. Calme, centré sur vous-même, avec l’harmonie intérieure de celle qui est à sa place, ici et maintenant.

Le pré, c’est votre sphère personnelle, là où vous vous sentez bien et en sécurité.

La barrière représente la limite mentale que vous érigez face à l’extérieur. Certaines tranches de vie peuvent être plus agressives, frustrantes ou douloureuses…Il convient de s’en protéger en les considérant de loin, comme un simple spectateur, même si la réalité du quotidien vous oblige à y plonger les mains jusqu’aux coudes.

Le flux externe de circulation, wagons de train ou voitures, symbolise le cours de la vie mais aussi vos pensées, votre mental. Bons ou moins agréables, l’idéal est de les prendre avec la même distance et la même paix intérieure, sans se laisser déstabiliser. Cela permet de passer à travers les phases difficiles, d’anticiper les retombées des périodes plus fructueuses et surtout, de ne faire de rien une affaire personnelle.

Alors, qui adopte la posture de la Vache?

 

Publicités

2 réflexions sur “Soyez…la Vache qui regarde passer le train!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s