L’Arcane sans Nom

Arcane sans nom MarseilleJ’avais prévu de faire ce billet la semaine dernière. Bon, il aurait été tristement d’actualité et un emploi du temps peu approprié m’en a empêchée. Mais que voulez-vous, la chronologie des Arcanes majeures est ce qu’elle est et après le Pendu, on trouve la lame XII, dite aussi Arcane sans Nom.

C’est vrai que l’imagerie traditionnelle du Tarot de Marseille est saisissante. Un squelette pudiquement revêtu d’un caleçon au niveau du bassin avance résolument, une faux à longue lame à la main. Sur son passage, des têtes, des mains, restes des corps démembrés par ses soins. Mais sur le sol, autour de ce charnier, la vie reprend ses droits: des jeunes pousses déplient leurs feuilles et émergent, puisant leurs forces dans la terre qui recouvre les restes des victimes.

Rarement lame aura été dotée d’une symbolique aussi puissante. Commençons par le nombre qui l’accompagne. Dans la croyance populaire, XIII est censé porté malheur. Ne dit-on pas qu’il faut éviter d’être treize à table? C’était le nombre des Apôtres au dernier repas du Christ. De même, le treizième chapitre de l’Apocalypse est celui de l’Antéchrist et de la Bête.

Parallèlement, le XIII a aussi des vertus de puissance: c’est ainsi que le treizième dans un groupe peut se distinguer par sa supériorité, tel Ulysse qui échappe au Cyclope.

Mais la symbolique dominante du XIII est celle de l‘évolution fatale vers la mort. Mort physique certes, il ne faut pas occulter cette aspect de son message. Mais avant tout, on parlera du recommencement après l’achèvement d’un cycle, celui de douze.

L’Arcane sans nom, c’est le Pendu qui, une fois sa réflexion intense terminée, décide de s’affranchir de ses liens grâce à la Faux, retombe sur ses pattes, dépouillé de ses artifices, vêtements et peau compris. Il ne garde que l’essentiel, son squelette, et avance sans état d’âme, faisant table rase du passé. Dans la nouvelle vie qui l’attend, la lame ne s’encombre pas du superflu et choisit le dépouillement pour avancer librement.

Alors comment interpréter la lame XIII dans un tirage?

N’oublions pas que c’est une vibration de fin. Renaissance oui, mais avant tout une FIN.

  • Domaine professionnel

Tout dépend bien sûr du contexte de la question. S’il s’agit d’une activité en cours, elle prendra fin. Un projet capotera ou ne verra pas le jour si l’ensemble du tirage est mal aspecté. Une entreprise peut être amenée à restructurer ses effectifs pour garder sa compétitivité, surtout si le Diable est de la partie. En revanche, l’Arcane sans Nom en lame de départ indique une reconversion professionnelle.

Pour les métiers, ça peut aller du fossoyeur (pas très répandu, je le concède) au…jardinier qui élague et ôte les mauvaises herbes.

  • Domaine sentimental

L’Arcane sans nom n’est pas une lame de réconciliation, hein! Les optimistes irréductibles peuvent y voir le phénix qui renaît de ses cendres…oui, mais pas avec la même personne! Dans une relation existante, une lame de sortie XIII est facile à interpréter: les carottes sont cuites, inutile de rallumer le feu. On peut toutefois nuancer: si l’Arcane sans Nom est la lame de départ, on peut penser à un nouveau départ mais il faut vraiment que la suite du tirage aille en ce sens.

  • Domaine développement personnel

« Aller à l’essentiel », nettoyer et faire table rase du passé pour repartir sur des bases saines. Besoin de dépouillement, de purification. En position de contre, on peut avoir une personnalité impitoyable qui n’admet pas la contradiction et « coupe » les têtes qui dépassent au nom d’un idéal. Pour moi, Robespierre ou Saint-Just en sont l’illustration parfaite. Le besoin de « pureté » vire à l’épuration.

  • Domaine de la santé

Inutile de dire qu’il faut manier la lame XIII avec précaution. Elle peut représenter la mort mais associée à des lames comme la Maison-Dieu (accident) ou le Pendu (dépression sévère, anorexie…)…Le plus souvent, il est question d’intervention chirurgicale, un curetage par exemple. Elle représente aussi les fractures, les fausses couches, les rhumatismes…

De toute façon, le passage par l’Arcane sans nom n’est pas agréable, c’est un fait.Mais il est nécessaire pour mettre fin à une situation qui a vécu et ne pouvait plus rien apporter de fructueux, au sens étymologique du terme. Quand une terre devient stérile, il faut parfois la brûler pour qu’elle soit de nouveau fertile…Et n’oubliez pas qu’ensuite, il y a la régénération et l’harmonie retrouvée avec la douce Tempérance…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s