L’Impératrice

Après la prude, sérieuse et laconique Papesse, je vous propose de découvrir une lame qui me plaît bien mieux, une vraie fille aussi à l’aise en Stan Smith qu’en Louboutin, j’ai nommé l’Impératrice, la troisième lame du Tarot de Marseille…

Impératrice Tarot de Marseille

Impératrice Tarot de Marseille

Une fois passé le temps de réflexion de la Papesse, place au dynamisme de l’Impératrice. Observons tout d’abord sa symbolique traditionnelle avec le Tarot de Marseille classique. D’emblée, on remarque qu’elle est bien plus jeune que la Papesse avec sa longue chevelure déployée sur ses épaules et son visage plus lisse. Elle est assise sur un trône, son front est ceint d’un diadème, elle tient un sceptre de la main gauche tandis que son bras droit enserre un blason représentant un aiglon. Sa robe est bien coupée mais on remarque une certaine aisance au niveau de la taille. Tous ces détails comptent, rappelez-vous que rien n’est inutile dans le Tarot…Voyons comment.

Il est évident que l’Impératrice est une femme qui sait ce qu’elle veut: bien installée sur son trône, elle regarde autour d’elle, attentive, prête à réagir. Ce n’est pas pour rien que c’est la troisième lame du Tarot: le nombre 3 est expressif et créatif, adaptable et spontané. C’est pour cela que l’Impératrice ressort souvent, dans les tirages professionnels, comme celle qui crée, communique, convoite un poste à responsabilités. Moins rat de bibliothèque que la Papesse (même si on l’associe à la paperasse et aux démarches), elle est à l’aise avec l’informatique, surfe volontiers sur le Net et envoie des SMS à tout va. Vous l’aurez compris, c’est une communicante, une affective. C’est la jeune épouse, l’amante, la bonne copine et la mère. Sa spontanéité et sa sociabilité en font un être plein de charme. Mais qu’on ne s’y trompe pas: l’Impératrice est tout sauf superficielle. Si le diadème qu’elle arbore fièrement illustre la conscience qu’elle a de ses capacités, il souligne également l’importance qu’elle attache aux activités intellectuelles. L’Impératrice est une femme intelligente, à l’aise avec l’écrit et intransigeante avec la médiocrité.

Belle et brillante, elle assume sa féminité mais est aussi une mère. Non pas la mamma à l’italienne statufiée devant ses fourneaux mais la jeune mère branchée qui allie séduction et autorité.  Certains tarologues voient l’Aiglon qu’elle tient sous son bras comme le symbole de l’enfant qu’elle élève. Il est vrai que le blason de couleur claire et de forme quelque peu ovoïde n’est pas sans rappeler un oeuf…

Mal placée – en contre – dans un tirage, l’Impératrice prendra alors tout son sens négatif: autoritaire, superficielle, envahissante, arriviste, brouillonne…Elle peut être une rivale ou encore mal assumer sa maternité. Des problèmes de communication ne sont pas à exclure, elle en fait trop ou pas assez ou bien le message ne passe pas. Ce sera la maîtresse jalouse qui inonde son amant de SMS, ou la femme exigeante voire chipie, ou encore la collègue qui cherche à pousser dehors… De séductrice, elle peut se transformer en vraie peste manipulatrice.

L’Impératrice ressort souvent dans les tirages professionnels: en aspect positif, elle parle de vivacité intellectuelle, d’aisance relationnelle, d’esprit d’entreprise, de maîtrise des écrits…En aspect négatif, hé bien il faut travailler ces points là. La lame a de nombreux atouts.

L’Impératrice a inspiré beaucoup de créateurs de Tarots…En voici quelques unes.

 

  • L’Impératrice du Llewellyn Tarot est certainement l’une des plus belles: l’artiste Anna-Marie Ferguson s’est emparée avec bonheur des mythes celtiques et a choisi Rhiannon « Grande Reine« , personnalité divine de la tradition celtique et galloise.
Impératrice Llewellyn Tarot

Impératrice Llewellyn Tarot

La lame représente une femme en costume médiéval, fièrement assise sur un trône dans une attitude à la fois altière et détendue. Elle sait qu’elle est à sa place, confortée par les insignes royaux: le globe, le sceptre, la couronne. L’artiste n’a pas négligé l’écu orné de l’Aiglon pour rappeler le symbole maternel. Un oiseau est posé sur son épaule droite: c’est un attribut classique de la déesse Rhiannon (la légende dit que ses oiseaux réveillaient les morts et endormaient les vivants par la suavité de leur musique) mais c’est aussi un symbole de l’intelligence et aussi de la communication, ce volatile étant généralement considéré comme un messager. Cette Impératrice est belle et sûre d’elle, on pourrait peut-être voir poindre une pointe d’arrogance dans son regard…

  • L’Impératrice du Tarot Rider Waite de Pamela Coleman Smith

    L'Impératrice du Tarot Rider Waite de Pamela Coleman Smith

    L’Impératrice du Tarot Rider Waite de Pamela Coleman Smith

C’est une vision très féminine que donne Pamela Coleman Smith dans son interprétation du Rider Waite. Ici l’Impératrice est carrément alanguie sur un lit de repos, appuyée sur des coussins moelleux. Peut-être est-elle enceinte ou alors toute jeune accouchée car sa robe est ample et s’étale en longs plis autour d’elle. Ses épais cheveux blonds dénoués entourent un visage régulier, empreint d’une tranquille assurance. Si elle semble moins altière que sa consoeur du Llewellyn Tarot, elle est néanmoins consciente de son rang élevé et du prestige de sa fonction: un imposant diadème ceint son front et le sceptre, même tenu de façon désinvolte, est mis en évidence, tout à côté de sa tête. Pas d’écu avec l’Aiglon mais la référence à la maternité est très forte puisque l’emblème du principe féminin, entouré d’un coeur, est posé contre sa couche. Cette Impératrice est sensuelle et semble apprécier les plaisirs de la vie et de l’amour. Elle peut sembler un tantinet capricieuse en manipulant son sceptre comme un jouet mais dégage pourtant une grande douceur, même si elle doit parfaitement savoir user de ses charmes.

  • L’Impératrice du Tarot de Bosch par A.Atanassov

    L'Impératrice du Tarot de Bosch

    L’Impératrice du Tarot de Bosch

Le Tarot de Boch offre une toute autre lecture de la lame. On est en présence d’une Impératrice dépouillée, voire austère. Sa tête est nue, aucun ornement n’égaie sa robe de velours foncé, pas de globe ni de sceptre. L’artiste a préféré insister sur ses qualités intellectuelles en la présentant avec une plume et un encrier. L’écriture, vecteur de créativité et de communication, semble être sa seule préoccupation. Le côté maternel est suggéré – et encore- par ses mains croisées sur son ventre…En fait, cette Impératrice là me fait plutôt penser à…une Papesse.

  • La Sultane du Tarot de Marrakech par Valadié

    La Sultane du Tarot de Marrakech

    La Sultane du Tarot de Marrakech

Le peintre Valadié est l’un des créateurs de cette originale version du Tarot. Nous sommes en Orient, place à la Sultane. Richement vêtue d’un costume traditionnel, elle est assise sur un siège dissimulé à nos regards, un pied posé sur un coussin brodé. Dans ses mains, une rose, symbole de l’amour mais aussi la coupe de vie. En arrière-plan, un oiseau, comme dans le Llewellyn Tarot, intelligence et communication. Son visage n’est guère expressif et ne serait-ce la rose, préfigurant celle de Carmen,  on pourrait dire qu’elle cache bien son jeu…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s