Comprendre et assimiler les principes du Tarot

33987148_mlIl existe de nombreux ouvrages et des sites très bien faits qui délivrent un enseignement didactique des arcanes majeurs et mineurs ainsi que de nombreuses méthodes de tirage. Je ne ferai pas dans l’originalité en partageant moi aussi ma vision, forcément partiale et non exhaustive. Mais rien ne sert de se plonger dans les cours, les définitions, les angles d’interprétation si on n’a pas pris la peine, au préalable, de comprendre et assimiler les principes du Tarot.

  • Principe n°1: Dans le Tarot, tout a un sens.

Vous voilà avec votre jeu tout neuf. Vous l’étalez devant vous. Commencez par isoler les 22 lames mineures, ce sont les plus parlantes et ce sont elles qui donnent le ton aux énergies que le Tarot capte. Que voyez-vous? Beaucoup de personnages, certains représentés en majesté, seuls sur la lame, d’autres mêlés à une action ou accolés à un symbole astrologique.

Ces personnages sont debout, assis, agenouillés,pendus par les pieds, tombent, manient un instrument, un objet,tournent la tête à gauche ou à droite, regardent fixement… Divers éléments les accompagnent, dessus, dessous, à côté. Ils peuvent être dévêtus ou en haillons.

Vous pouvez dès lors penser que celui qui a conçu le jeu s’est amusé à l’enjoliver, juste pour le plaisir des yeux ou sa satisfaction personnelle. Du coup, vous lisez simplement l’intitulé de la lame et hop!…vite, le manuel pour en comprendre l’interprétation et commencer sans tarder vos premiers tirages.

C’est exactement ce que j’ai fait quand j’ai débuté. Et très vite, j’ai tourné en rond, bloquée d’avoir sorti certaines lames qui me paraissaient incongrues par rapport à la question posée.

Tout s’est arrangé quand j’ai décidé de « respirer » le jeu, ayant enfin réalisé que tout avait un SENS. Chaque lame est dotée d’une vibration qui lui est propre et qu’une observation attentive permet de déceler facilement. Il y a des lames d’action, d’attente, de prudence, de mise en garde, apaisantes… Il y a des lames d’obstacle, de confirmation, de doute… Il y a des lames tranchantes, d’autres qui temporisent. C’est cela, plus que leur signification littérale, qui permet de décrypter le langage du Tarot.

Allez, un exemple pratique…Prenons la lame I, celle du Bateleur.

Bateleur- Tarot Noir

Bateleur- Tarot Noir

Qu’y voit-on? Un jeune homme debout devant une table recouverte d’objets divers, tenant une baguette à la main qu’il fait vraisemblablement virevolter. N’importe quel manuel de base vous expliquera que cet arcane marque le début d’une action, d’une entreprise, d’une histoire, ce qui est exact. Qu’elle représente un homme jeune,voire un adolescent, ce qui est vrai. Ma synthèse est réductrice mais ce sont les grandes lignes que vous retrouverez.

Imaginons à présent un tirage un peu complexe, disons sentimental. La consultante, une femme mûre, est éprise d’un homme du même âge. Rien à voir avec le fringant Bateleur. De plus, l’histoire dure depuis quelques temps, on n’en n’est plus à la phase initiale puisqu’elle souhaite savoir s’il va s’engager.

Las! Voici notre Bateleur qui arrive dans le jeu, à un emplacement stratégique. Forcément, vous êtes perplexe. Que vient-il fiche ici? Est-ce le fils de l’un des protagonistes? Impossible, le tirage ne va pas dans ce sens. Alors?

Regardons l’énergie dégagée par le Bateleur. C’est quelqu’un qui veut attirer le chaland devant son étal. Il est donc dans l’action. Tout est fait pour séduire: les dés d’une main, le bâton dans l’autre, il veut intriguer et plaire afin de vendre sa camelote.

Action et séduction. On peut penser que l’amant de la consultante se met en quatre pour lui plaire et que son affaire est bien engagée.

Partant du principe que tout, dans le Tarot, a un sens, détaillons la lame. Observons l’attitude du Bateleur: il n’est pas fermement campé sur ses deux pieds, gage de solidité, de stabilité, mais appuyé nonchalamment sur une seule jambe, l’autre étant ramenée sur le côté. C’est une posture on ne peut plus désinvolte.

De même, il ne regarde pas son interlocuteur en face, gage de franchise et de détermination, mais ses yeux glissent sur le côté. Habitué à délivrer son baratin, il ne prête guère attention à son vis-à-vis. Ses mains s’activent mais son esprit est ailleurs.

Autre énergie dégagée par le Bateleur: celle de la jeunesse. Appliquée à un homme mûr, on parle ici d’immaturité.

Séduction, désinvolture, manque de franchise, immaturité…Voilà sur quoi le Tarot a voulu attirer l’attention de la consultante. Dans ces conditions, difficile pour elle d’envisager  une union pérenne avec cet homme qui ne le souhaite visiblement pas car probablement volage (les yeux traînent ailleurs).

Sans cette approche du Tarot, il aurait été difficile de faire une interprétation correcte (la situation était bien celle-ci).

  • Principe n°2: ne pas mettre la charrue avant les boeufs

Vous avez votre jeu, votre bouquin, une liste de sites et blogs (dont celui-ci) de référence,quelques rudiments sont assimilés et vous vous lancez! Hop! Votre meilleure amie est prête à vous servir de cobaye…Direct pour le tirage en croix.

Et là…déception. Les associations de lames ne veulent rien dire ou plutôt ne vous parlent pas. Pourtant, sur le livre, ça semblait facile.

Ce qu’il ne faut pas faire: se décourager. Le Tarot, c’est comme pour tout: de l’entraînement, encore et encore. On ne cesse jamais d’apprendre, de se tromper, de recommencer.

Ce qu’il faut faire: démarrer par des questions très simples, sans conséquences pour vous, pour lesquelles une seule carte peut suffire. Par exemple, avant une fête de famille ou d’amis: « Quelles sont les vibrations de la soirée? »…Attention, ne demandez surtout pas « Vais-je passer une bonne soirée? »! Car ça, c’est votre libre arbitre, c’est vous qui décidez de votre attitude. En revanche, en vous questionnant sur les « vibrations » de la soirée, vous serez plus neutre car vous n’y pourrez rien.

En réponse à votre question, sortez une lame, notez ce qu’elle vous inspire sans vous référer au bouquin. Puis de retour, notez comment vous avez ressenti la soirée et comparez. Repérez les erreurs, corrigez, regardez éventuellement le manuel. C’est un petit exercice qu’on peut faire tous les jours. Cette méthode est très bien expliquée ici.

Conseils pratiques complémentaires:

  1. Imprégnez votre Tarot en le manipulant le plus souvent possible
  2. Achetez -vous un joli cahier pour y noter vos interprétations et les corrections
  3. Ne répétez pas sans fin la même question (Aaaah…les innombrables « va t-il revenir? »)
  4. Ne posez pas de questions farfelues, vous obtiendriez une réponse à l’avenant

Tout ces principes seront repris quand on parlera des tirages, bien sûr…

Si vous avez des méthodes d’assimilation, n’hésitez pas à commenter pour les faire partager…

Je vous embrasse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s